École d’Évionnaz

Notre classe était au premier étage. Souvent malade, je n’étais pas un élève assidu.
Scolarité en 1954-55. Retour ensuite à St-Maurice. Dans cette cour, je me rappelle d’un aiguisseur de couteaux qui avait disposé sa meule à gauche le long du mur. C’est à Évionnaz aussi que j’ai appris le tricotin.

Nous habitions dans cette maison, au deuxième étage en 1954-55…
à l’arrière de ce bistrot, Le Salentin..
Derrière, il y avait un jeu de quilles avec des monts en terrre, comme à St-Maurice. Coïncidence…
À l’époque, le bistrot était tenu par Mme Dorsaz, qui avait 2 enfants: Léon et Edmond.