La marche

Travailler, c’est bien, mais il ne faut pas pour autant oublier de vivre, de se poser des questions sur le passé et l’avenir.

Et pourtant … grâce à la marche, balayé tout cela! Le travail et le temps s’estompent à la fois, captivé que l’on est par la nature et sa beauté. Chaque détour de chemin amène son lot de surprises à qui sait les décrypter.

Bien sûr, l’effort sera toujours au rendez-vous. Sinon, pas de récompense. Une fois là-haut, toutefois, on oublie spontanément les affres de la chaleur, du soleil, on s’est une fois de plus surpassé!

Vue depuis le col des Avouillons, 2649 m, sur le pont suspendu de Corbassière tout en bas à 7 heures, la moraine du glacier de Corbassière, en direction de la cabane de Panossière située à 2641 m, dont nous revenons, vers le centre droite de la photo, un mémorable samedi 27 juin 2015 vers 15h00.