Le musicien

Dans mon parcours, je ne me suis pas arrêté à la flûte à bec qui nous avait été proposée chez Mme Bruchez. Au départ, c’était l’accordéon qui m’avait interpellé. Lors d’un carnaval à St-Maurice, disons en 1955, j’avais vu un garçon jouer d’un minuscule accordéon piano que l’on pouvait déjà voir dans le catalogue de jouets Franz Karl Weber.

Mon oncle Louis jouait déjà de l’accordéon à l’époque, d’abord à la Grotte aux Fées, puis dans les canis de St-Maurice et je pense ailleurs. Sa maman lui avait payé un accordéon à 3000 francs (selon maman; une demi-fortune) et les cours qui vont avec chez Mme Monique Fessler à Martigny.

Mon père en revanche n’avait ni le sou pour me payer un tel instrument, ni la tune d’alors par leçon. Il s’est rattrapé plus tard en m’offrant une Mélodica à Noël à Randa, je devais avoir 14 ans. Avant, j’en avais trouvé une au bord de la Viège, suffisamment déjà pour me donner une idée. Durant mon apprentissage, papa m’a enfin acheté un petit accordéon Hohner à clavier. Cela m’a permis de faire de l’orchestre avec Christian Délez. Plus tard, je me suis payé pour 800.- un grand accordéon piano chez Martial Fessler. Il m’aura accompagné deux ans, avec un court passage chez les Meteor’s Band de Charrat, le temps de rentrer dans l’orchestre Les Élites qui possédait un accordéon à bouton Farfisa. Cela m’a mis le goût à la bouche pour l’apprendre. C’était fait en 3 mois, mais voilà, comme j’avais « appris » à jouer l’accordéon à l’envers, n’étant pourtant pas gaucher, j’étais définitivement confiné à mon sort d’autodidacte: pas de méthode d’accordéon utilisable pour Denis.

D’avoir tâter de l’accordéon piano m’a été utile lorsque je suis passé à l’orgue, avec bien sûr une main gauche redoutable et une main droite plutôt rétive à la tâche. Procol Harum et leur A whiter shade of pale a été mon déclic. À l’insu du papa, que l’on ne voyait de toute façon que toutes les 2 semaines, j’ai acheté à crédit (le seul de ma vie avec l’hypothèque de ma villa à Worben et celle de mon appartement à Martigny, pour des raisons fiscales) un orgue Compact Deluxe Farfisa pour faire des bals avec Christian Délez. La suite, vous la trouverez sous ma rubrique LA MUSIQUE