Pléonasmes

Tous ceux qui écrivent, traducteurs y compris, glissent à l’occasion dans leurs textes des redondances pléonastiques (= répétition redondante) complètement inutiles, qui hélas ont fait leur nid dans le langage courant.

Je reçois régulièrement des textes à relire et je relève systématiquement lesdits pléonasmes à l’intention du traducteur qui a travaillé en amont. Je pourrais tout aussi bien intituler cette rubrique «Du bon usage de la langue», sachant qu’une langue vivante n’est qu’un patois qui a réussi.

Place donc à un petit florilège de pléonasmes, en partie repris de l’excellent site www.topito.com et de monsu.desiderio.free.fr/atelier.html et agrémenté de mes commentaires à l’occasion tendancieux.


Mot-clé

Votre pléonasme, avec mes félicitations* Mes commentaires
*) Sachez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. (Jean de la Fontaine)
accumuler accumuler les choses les unes sur les autres accumuler les erreurs, les unes après les autres, entasser.
achever achever complètement quelle conscience professionnelle, là alors!
actuellement actuellement en cours en élaboration, en cours, en traitement, mais pas en cours d’élaboration, de traitement.
altitude à haute altitude à une altitude élevée; je considère toutefois cela comme un pléonasme mineur. Il suffit de penser aux deux acceptations suivantes: un oiseau de haut vol, par exemple le faucon; un escroc de haut vol, de grande envergure.
ajourner ajourner à plus tard en repoussant à maintenant, ça éviterait de sortir les agendas.
allumer allumer la lumière Contrairement à ce que pensent certains puristes, ce n’est pas du tout un pléonasme: si on peut éteindre quelque chose, on peut aussi l’allumer, logique. Sinon, éteindre la lumière serait aussi un pléonasme.
C’est dans l’ordre des choses.
alternative être placé devant une double alternative chez les Vaudois, c’est «ni oui, ni non, bien au contraire».
apanage apanage exclusif «avoir l’apanage de» signifie «en avoir l’exclusivité», au même titre que le monopole.
apparence apparence extérieure juger l’apparence intérieure impliquerait ainsi de se mettre à l’intérieur d’une chose pour arriver à ses fins.
applaudir applaudir des deux mains c’est comme parler avec la bouche, d’entendre avec les oreilles et de regarder avec les yeux.
arrière il y a vingt ans en arrière «en avant» m’étonnerait très fortement
aubaine une bonne aubaine une «mauvaise» aubaine serait un cadeau empoisonné
aujourd’hui au jour d’aujourd’hui «aujourd’hui» est lui-même un pléonasme, «hui» signifiant «en ce jour», «au jour d’aujourd’hui» signifie donc «au jour du jour de ce jour».
autorisation après autorisation préalable vous avez tout intérêt à demander avant.
avenir avoir un bel avenir devant soi c’est vrai que le passé est derrière nous.
avérer (s’) s’avérer vrai j’te mens pas ou la vérité si je mens.
avertir avertir à l’avance ou d’avance je l’ai averti «après coup» est certainement un langage de contractuel.
but le but final, ultime préférons simplement «but», ou alors «objectif final», qui peut aussi être intermédiaire.
car car en effet un peu comme «voire même».
cauchemar faire un mauvais cauchemar le contraire du contraire; un mauvais rêve serait plus plausible.
chronique chronique du temps ce n’est certainement pas un pléonasme dans le sens «Chronique des temps passés»,
«Chronique du temps jadis», «Petite chronique du Temps», «Chronique du temps de Charles IV», …
chute faire une chute verticale j’aimerais bien vous voir faire une cascade horizontale.
claquer claquer bruyamment la porte il referma silencieusement la porte avec fracas.
collaborer collaborer ensemble tirer à la même corde, chacun de son côté.
comme comme par exemple vous l’avez certainement déjà entendu: «Je vous donne un exemple, comme par exemple…»
commémorer commémorer un souvenir «rappelons-nous, sans l’oublier, le bon souvenir que nous avons du disparu défunt qui ne sombrera pas dans notre mémoire.» Du grand n’importe quoi.
commencer commencer d’abord poursuivez ensuite.
comparer comparer ensemble, comparer entre eux comparer x avec y.
concerter (se) se concerter ensemble en effet, il vaut mieux lire la même partition ensemble, ce qui constitue aussi un pléonasme.
conclure pour conclure et en terminant pour conclure et en terminant, j’épilogue à titre de conclusion définitive.Ou comme l’avait dit un ancien de l’orchestre Les Élites de Fully au casino de Saxon: «Et pour clôture le bal».
concorder concorder entre eux a et b concordent.
confronter confronter mutuellement confronter a avec b.
conjoncture la conjoncture actuelle Messieurs les puristes, ce n’est définitivement pas un pléonasme, puisque l’on peut parler de la conjoncture d’alors.
consensus un consensus commun deux parties sont d’accord sur la même chose.
continuer continuer encore Chez nos amis belges, c’est «continuer une fois».
convenir convenir ensemble pour convenir de quelque chose, il faut être deux ou plusieurs.
corriger corriger après-coup moi, je préfère corriger «avant coup», mais ça ne se dit pas. Après-coup, c’est trop tard.
cotiser se cotiser à plusieurs parfois, certains donnent un peu moins que les autres.
d’abord tout d’abord premièrement sarcastiquement, j’ajouterai «tout d’abord premièrement et en priorité».
défrayerdéfrayer de ses frais pourquoi pas ajouter «et débours»? Littérature de bas étage. Quant à l’expression «défrayer la chronique», le sens du mot «chronique» remonte au XVIIème siècle, se rapportant à cette époque aux rumeurs sur les individus. Le mot «défrayer» signifiait «subir les conséquences». L’expression «défrayer la chronique» concerne donc un individu qui nourrit les discussions par ce qu’il a fait.
devenirdevenir par la suiteet pourtant vous aurez certainement déjà lu «Par la suite, il devint …»
dire je lui ai dit à lui même et par conséquent pas à moi même
donc donc par conséquent… et comme résultat évident…
dorénavant à partir de dorénavant «désormais» devrait largement suffire.
dune une dune de sable c’est vrai que les dunes de pierre, ça ne court pas les rues.
emmener emmener avec soi c’est d’une évidence crasse. Langage commun.
entendre je l’ai entendu de mes propres oreilles parce que l’on peut entendre avec les esgourdes des autres?
entreaider (s’) s’entraider mutuellement je te soulève le pied, et toi tu me tiens par les cheveux.
entrer entrer dedans pénétrer? Culbuter? Honni soit qui mal y pense.
erreur une erreur involontaire «erreur», dit le hérisson en descendant du cactus.
esclaffer (s’) s’esclaffer de rire pouffer
étape une étape intermédiaire quoique discutable: il y a une première étape, des étapes (intermédiaires) et une étape finale. Du moins en cyclisme, mais c’est pareil dans un projet.
forum forum de discussion un forum est indubitablement un endroit où on discute.
geler geler de froid le chaud n’aurait pas le même effet.
gîte le gîte et le couvert à mon avis, ce n’est pas un pléonasme: le gîte, c’est mettre un toit sur la tête, le couvert, c’est nourrir. Le tout, c’est donc héberger.
goulet, goulot un goulet d’étranglement très répandu et même utilisé par moi. Je le découvre à l’instant.
hasard un hasard imprévu il fait parfois bien les choses.
heures vingt heures du soir il est grand temps de rentrer ou d’aller manger.
illusions des illusions trompeuses se bercer d’illusions
joindre joindre ensemble associer
marche marche à pied si vous avez la cosse, faites donc une marche en voiture.
mais mais cependant, mais pourtant, mais toutefois dès qu’il y a un mais, rien n’est plus seul.
maximum au grand maximum «à tout casser», à la rigueur, au pire, «pire grave».
mirage un mirage trompeurou se bercer de fausses illusions, ce qui constitue aussi un pléonasme.
monopole le monopole exclusif «avoir le monopole de» signifie «en avoir l’exclusivité», au même titre que l’apanage.
monter la flamme monte en haut lorsque vous descendrez à Martigny, montez donc nous voir en haut (3e étage).
nager nager dans l’eau tout dépend du contexte, par exemple si vous nagez dans l’opulence.
neiger il neige dehors l’inverse signifierait que votre toit a lâché.
nimber nimbé d’une auréole impressionnant, non?
orteils les orteils des pieds ça m’étonnerait que vous en ayez aux oreilles
oubli un oubli involontaire le contraire serait malhonnête, à moins que vous vouliez rompre.
paire une paire de jumelles si vous réussissez à voir avec deux jumelles à la fois…
panacée une panacée universelle … et mondiale?
perruque porter une fausse perruque ou moumoute. Une perruque est toujours vraie, mais pas les faux cheveux
personnellement moi, personnellement, je… moi, président normal
perspectives des perspectives d’avenir à moins de se retourner et de dresser une rétrospective, je ne vois pas.
phases des phases successives ne pouvant gober trois oeufs à la fois, il les consomma l’un après l’autre.
piétiner piétiner sur place pas d’autre alternative quand on a froid aux pieds.
pléonasme un pléonasme redondant même un pléonasme doit se méfier de son ombre.
pleuvoir il pleut dehors voir sous «neiger».
pouvoir nous pourrions peut-être… ou pas. Et si on se décidait éventuellement, à tout hasard?
précité précité ci-dessus/ci-dessous encore plus génial avec des fautes d’orthographe…
premier le premier en tête et la lanterne rouge en queue.
prétexte un faux prétexte ce n’est pas un pléonasme. Le faux prétexte est volontaire. Le bon aussi.
preuve une preuve probante en clair, une preuve qui a fait ses preuves patentes.
priorité la première priorité … sauf si on en définit plusieurs et qu’on leur donne un rang (de priorité). Donc ce n’est pas un pléonasme.
rafale une rafale de vent ce n’est pas un pléonasme, on dit aussi «rafale de pluie».
rebattre rebattre sans arrêt la même chose tenir sans cesse les mêmes propos, traiter inlassablement les mêmes sujets. Ce n’est pas nécessairement un pléonasme.
repousser repousser à une date ultérieure en repoussant à maintenant, ça éviterait de sortir les agendas.
reprises à x reprises différentes à deux reprises, à x reprises, à plusieurs reprises, plusieurs fois.
réserver réserver d’avance si vous voulez avoir une place au théâtre, il vaut mieux réserver trois mois «à l’avance».
résumé un bref résumé, un résumé succinct une synthèse, une récapitulation.
réunir (se) se réunir ensemble mes biens chers frères et soeurs, réunissons-nous et célébrons ensemble, confraternellement et culinairement, le mystère du foie gras.
séant s’asseoir sur son séant si vous parvenez à vous asseoir sur vos épaules,je vous tire ma révérence.
solidaire solidaires les uns des autres à défaut, vous risquez la désintégration.
statu quo le statu quo actuel s’en tenir à l’état qui prévalait jusqu’ici, le maintenir.
tomber les pierres tombent en bas Isaac Newton avait fait la même constatation avec une pomme
topographie la topographie des lieux si après ça, on ne sait plus où on est…
veto opposer son veto le contraire du contraire, c’est le contraire. (Philippe Geluck)
voire voire même et pourquoi pas «voire même plus» pendant qu’on y est?

Vu à Payerne, dans une buanderie. Toutefois, il faut excuser le concierge portugais, ce n’est pas sa langue écrite. En revanche, il parle parfaitement le français.
Ici, en revanche, c’est bien la langue de nos édiles, superbe: «Selon décision …, à décidé:» ou le jeu des 13 erreurs. Bien en vue des écoliers de Martigny.